Nos traitements

L’ouverture du dossier

Un questionnaire détaillé rempli en téléconsultation avec le chiropraticien permettra d’en apprendre davantage sur la condition du patient.  Antécédents familiaux, médication, accidents, opérations, etc., tout sera analysé afin de bien comprendre l’état de santé de la personne qui désire consulter.

L’investigation clinique

Le chiropraticien procèdera à des tests neurologiques et orthopédiques et déterminera la nature de l’examen radiographique.  Un protocole radiologique sera transmis à un(e) technologue en radiodiagnostic qui accompagne le patient en salle de radiologie où se fera  l’examen.  Celui-ci terminé, le tout sera transmis au chiropraticien afin d’être analysé.

Le diagnostic

Suite aux résultats obtenus lors de l’investigation clinique, le chiropraticien établira son diagnostic.

Le protocole

Après avoir informé le patient de son diagnostic, le chiropraticien suggèrera à ce dernier un protocole de traitements personnalisés et le plus indiqué à sa condition.  Si il n’y a aucune contre-indications, la thérapie pourra débutée immédiatement dès la première visite.

 

Qu’est-ce que la thérapie laser robotisé?

La Thérapie par Laser robotisé MLS, est l’utilisation de longueurs d’onde de lumière spécifiques pour atténuer la douleur chronique et aigüe, afin de favoriser le processus de guérison.

L’énergie lumineuse produite entrera dans les cellules endommagées et stimulera l’activité intracellulaire. Ceci diminue la douleur dans la zone, et accélère le rétablissement des dommages aux cellules en activant le processus de guérison.

La thérapie Laser MLS atténue la douleur et réduit l’inflammation et l’enflure et il n’y a que très peu d’effets secondaires. Les traitements durent moins de 15 minutes chacun et sont complètement sans douleur, et confortables.

Plus de 3 000 études dans les trois dernières décennies valident l’efficacité de la thérapie laser.

La thérapie laser a été approuvée par la FDA en 2002 et est présentement utilisée par une variété de spécialités médicales et d’équipes sportives pancanadiennes.

QUE PEUT-ON TRAITER AVEC UNE DÉCOMPRESSION NEUROVERTÉBRALE ?

La décompression neurovertébrale permet de traiter différents problèmes de la colonne vertébrale dont :

  • l’hernie discale;
  • les problèmes de sciatique;
  • les maux de dos chroniques;
  • les entorses lombaires;
  • les douleurs cervicales;
  • les douleurs aux articulations;
  • les maux de tête chroniques ou les migraines.

Les fonctions articulaires exclusives à la décompression neurovertébrale à GÉOMETRIE VARIABLEMC assurent un traitement doux, apaisant et efficace, apprécié des patients.

POURQUOI LA DÉCOMPRESSION NEUROVERTÉBRALE À GÉOMÉTRIE VARIABLEMC PLUTÔT QU’UN AUTRE TYPE DE DÉCOMPRESSION ?

Les caractéristiques articulaires uniques de ce type de décompression procurent à la colonne vertébrale la position de traitement la plus avantageuse, et c’est la raison pour laquelle ce traitement est favorisé par un nombre croissant de professionnels de la santé aux États-Unis. Offerte maintenant à la clinique du Dr Robidoux Chiropraticien, la décompression articulaire possède des avantages significatifs.

Au Québec, seules les décompressions de type linéaire étaient utilisées par les professionnels de la santé. L’avènement de la décompression à GÉOMÉTRIE VARIABLEMC, basée sur l’amplitude de mouvements et offerte à notre clinique, est une innovation sans précédent. Pourquoi? Parce que contrairement aux tractions linéaires où le patient est soumis à une décompression dans une position droite, neutre, qu’on ne peut varier ou modifier et qui restreint le champ d’action, la décompression articulaire permet au patient d’être dans la position qui convient le mieux à son état. Le traitement est donc adapté à la condition du patient. Il s’agit d’une thérapie illimitée et multidirectionnelle.

POURQUOI LA DÉCOMPRESSION ARTICULAIRE À GÉOMÉTRIE VARIABLE S’AVÈRE-T-ELLE UNE PERCÉE THÉRAPEUTIQUE POUR LES MAUX DE DOS ?

Des études effectuées par IRM* révèlent que la décompression peut accroître l’espace entre les vertèbres et l’hydratation des disques. Une des causes principales des problèmes à la colonne vertébrale est cette réduction de l’espace intervertébral. Avec la décompression à GÉOMÉTRIE VARIABLEMC, il est possible d’accroître cet espace tout en douceur et de traiter une condition déficiente et ce, sans chirurgie.

*Références: Edward L. Eyerman, M.D., St-Louis University School of Medicine – MRI Evidence of Nonsurgical, Mechanical Reduction, Rehydration and Repair of the Herniated Lumbar Disc. 1998; Spinal Decompression By Thomas A. Gionis, MD, JD, MBA, MHA, FICS, FRCS, and Eric Groteke, DC, CCIC, Orthopedic Technology Review, Vol. 5-6, Nov-Dec 2003; C. Norman Shealy, MD, PhD, and Vera Borgmeyer, RN, MA. Decompression, Reduction, and Stabilization of the Lumbar Spine: A Cost-Effective Treatment for Lumbosacral Pain. American Journal of Pain Management Vol. 7 No.2 April 1997;

Faisant suite au diagnostic et à l’aide d’un appareil à percussion contrôlé par ordinateur, les ajustements chiropratiques jugés nécessaires par la condition du patient sont prodigués. Grâce à un logiciel de traitement chiropratique intégré au système, nous pouvons analyser, ajuster et vérifier chacune des vertèbres du corps humain et ce, en quelques minutes seulement. Sécuritaires et sans douleurs, les étapes du traitement sont enregistrées sur un logiciel appelé DSIMC (Dossier Santé Informatisé), lequel conserve dans un fichier personnalisé, les données de tous les patients.

Qu’est-ce que la thérapie complémentaire par ondes de choc ?

Elle consiste à une série de percussions (entre 1500 et 2000) sur la région affectée. Ces percussions sont physiques et non électriques. La thérapie stimule le processus naturel de guérison du métabolisme et du corps humain dont les effets secondaires sont mineurs. Ce type de thérapie peut également parfois éviter la chirurgie. C’est donc une alternative de choix qui a fait ses preuves et qu’il faut considérer puisqu’elle est non invasive.

Quelles parties du corps humain peut-on traiter ?

Toutes les régions musculaires et/ou ligamentaires et les parties non-osseuses dont l’épaule (tendinite chronique), le coude (épicondylite), la hanche (bursite trochantérienne), le genou, le poignet, la cheville, facilite plantaire (épine de lenoir), la région dorsale, lombaire, etc.

Est-ce douloureux ?

Généralement, le traitement est bien toléré de tous.

La radiologie en mouvement (fluoroscopie) par opposition à une radiographie statique, offre la possibilité de visionner sur un écran témoin le squelette en mouvement, donc dans son environnement réel. Notre corps étant articulé, c’est en mouvement qu’il faut examiner sa dynamique et non lorsqu’il est immobile. Le but de l’exercice : détecter un éventuel blocage ou une mobilité réduite. Les radiographies statiques permettent, quant à elles, de détecter les malformations et les pathologies, et sont nécessaires à l’établissement du diagnostic. Il faudrait des dizaines de clichés statiques pour arriver au même résultat.

Enregistrée sur DVD, une séance de radiologie en mouvement peut être facilement expliquée au patient et visionnée autant de fois qu’on le juge nécessaire et ce, sans danger pour la santé.

 

Qu’est-ce que la chiropratique et comment fonctionne-t-elle ?

La chiropratique est rigoureusement scientifique. Le diagnostic posé par le chiropraticien repose en grande partie sur l’analyse radiologique et rien n’est plus rationnel et cartésien qu’une radiographie. La chiropratique ne peut rien faire pour les gens atteints de diabète, de cancer, de syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA), de maladie coronariennes, d’insuffisance rénale, de tumeurs, etc. LA CHIROPRATIQUE N’EST PAS UNE PANACÉE.

En bref, nous pouvons dire que la chiropratique est la science qui traite les malaises d’origine neuro-musculo-squelettique tels que maux de tête et migraines chroniques, maux de dos en général, arthrite, arthrose, sciatique, hernie discale, etc., en s’attardant à la structure de la colonne vertébrale et à son fonctionnement. La chiropratique a comme principe de base que la douleur est le résultat direct d’un influx nerveux mal diffusé, « court-circuité » par un déplacement vertébral.

Ainsi, si le fonctionnement du système nerveux qui est en quelque sorte le « système électrique » du corps humain est perturbé, le risque est grand de voir apparaître une kyrielle de malaises et de problèmes.

La Neurocryostimulation est un traitement choc et une alternative à la prise médicamenteuse qui permet de traiter avec efficacité et rapidité, la douleur qu’elle soit en phase aiguë ou en phase chronique.

Qu’est-ce que la neurocryostimulation ?

Il s’agit d’une thérapie neurologique sans douleur, utilisant le froid à très basse température sous haute pression, produit à partir de dioxyde de carbone médical.

Une technique non médicamenteuse

Elle consistera à balayer la zone douloureuse selon une durée déterminée en pulvérisant un jet de dioxyde de carbone médical. Le dioxyde de carbone est de qualité médicale et il a la particularité d’être bactériostatique évitant tout risque d’infection pendant la pulvérisation.

Quels sont les effets physiologiques sur l’organisme ?

  • Analgésique en agissant immédiatement sur la douleur;
  • Vasomoteur en favorisant et en activant la circulation;
  • Anti-inflammatoire en décompressant les racines nerveuses réduisant ainsi l’œdème, la rougeur, etc.
  • Myorelaxant en détendant la fibre musculaire.

Quelles sont les contres indications ?

  • L’allergie au froid
  • La cryoglobulinémie
  • Les troubles de la sensibilité cutanée
  • Syndrome de Raynaud

Quelles sont les différentes conditions que l’on peut traiter ?

Tendinites, bursites, épicondylites, claquages musculaires, entorses aux articulations, entorses lombaires, fascistes plantaires, torticolis, névralgie, luxation, sciatalgie, arthrose.