Le traitement par ondes de choc (ShockwaveMC)

Qu'est-ce que la thérapie complémentaire par ondes de choc?

Elle consiste à une série de percussions (entre 1500 et 2000) sur la région affectée. Ces percussions sont physiques et non électriques. Ce traitement n'utilise pas de rayons-X ni de médicaments. La thérapie stimule le processus naturel de guérison du métabolisme et du corps humain dont les effets secondaires sont mineurs. Ce type de thérapie peut également parfois éviter la chirurgie. C'est donc une alternative de choix qui a fait ses preuves et qu'il faut considérer puisqu'elle est non invasive.

Thérapie par ondes de chocQuelles parties du corps humain peut-on traiter?

Toutes les régions musculaires et/ou ligamentaires et les parties non-osseuses dont l'épaule (tendinite chronique), le coude (épicondylite), la hanche (bursite trochantérienne), le genou, le poignet, la cheville, facilite plantaire (épine de lenoir), la région dorsale, lombaire, etc. Les ondes de choc ne peuvent être appliquées à des zones ciblées au-dessus des poumons, ni à proximité des grands nerfs, vaisseaux sanguins et de la tête.

Est-ce douloureux?

Généralement, le traitement est bien toléré de tous.

Combien de traitements sont nécessaires?

Entre 3 et 6 traitements à raison de 2 fois par semaine.

Que puis-je faire après le traitement si c'est douloureux?

Ne mettez pas de glace. La douleur devrait se résorber dans les 24 heures. Le cas échéant, vous pouvez la maîtriser facilement avec un anti-douleur de type Advil ou Tylenol. Si vous êtes inquiet ou ressentez une douleur anormale, n'hésitez pas à communiquer avec notre clinique au 514 849-9991.

Et si ça va bien?

Nous suggérons de diminuer vos activités sollicitant la région traitée pour 48 heures. Si vous vous sentez bien, n'abusez pas de vos forces pour une période de 2 semaines. Considérez que vous êtes toujours sous traitement et que vous devez donner à votre métabolisme et au tissu cicatriciel ou à une éventuelle calcification détruits par l'onde de choc, le temps de se résorber.

Quel est le taux de succès de ce type de traitement?

Selon les études disponibles et la région traitée, le taux de succès varie de 77% à 91% (réf.: Journal of American Medical Association 2003, The Journal of Orthopedics Research 2005, The Journal of Orthopedics 2005). Gardez toujours cependant en tête que ces statistiques le sont à titre indicatif seulement et ne doivent pas être généralisées et/ou considérées comme une garantie de guérison.

Prendre rendez-vous